Accueil / Non classé / Voyage au Kirghizistan en vélo, avec son chien!

Voyage au Kirghizistan en vélo, avec son chien!

Au top au Tadjikistan

Présentez nous votre équipe de voyageurs?

Lupo, border collie né le 10 décembre 2015, notre fidèle compagnon depuis que nous l’avons adopté à deux mois. Kayak, quad, luge, et voyage en camping car… il ne manquait que le vélo. Ce qu’il aime : courir, se baigner, faire la bagarre, et manger bien sûr ! Lupo déborde d’énergie en toutes circonstances et s’adapte à toutes situations, pour notre plus grand bonheur. Il connait les ordres de base et quelques tricks pour amuser la galerie.

Julie et Timothée, 27 et 28 ans, couple originaire d’Annecy, nous aimons l’aventure et rêvons d’une vie simple, au plus proche de la nature. Après avoir sillonné les routes d’Australie et arpenté les chemins en Asie du sud-est pendant un an, le retour en France et la reprise du travail nous ont fait prendre conscience de la nécessité de ralentir et de se reconnecter à l’essentiel. Résultat, nous avons adopté Lupo, quitté nos boulots et pris les vélos ! Ce voyage sera une transition vers la vie minimaliste que nous souhaitons.

 

Vous avez décidé de partir, direction : la Mongolie. Pourquoi avoir choisi cette destination?

Notre premier choix se portait sur l’Amérique Latine en sac à dos, mais nous ne voulions pas faire subir les désagréments de l’avion à Lupo, encore jeune. Nous avons donc réfléchi à une autre destination en regardant un planisphère et en se renseignant sur les formalités douanières. La Mongolie, plus une direction qu’une destination, s’est présentée comme le pays le plus loin, accessible par les terres et sans trop de complications administratives. Et bien-sûr, les steppes, les nomades, les yourtes… ça fait plutôt rêver.

Depuis plusieurs mois cette destination a changé ! Nous nous arrêtons finalement au Kirghizistan, où nous sommes d’ailleurs depuis 2 semaines (avant de rentrer en France en vélo !). Difficile de renoncer à l’objectif de départ mais nous en sommes finalement ravis. Cela nous évite beaucoup de paperasse, de stress, et de devoir se presser (3 points qui ne correspondent pas à notre vision du voyage).

Au Kazakhstan

 

Combien de temps avez-vous envisagé pour effectuer ce voyage ?

Nous n’avons pas défini de durée précise mais envisagons de voyager pendant un an et demi à deux ans… La suite nous le dira, le voyage à vélo dépend de nombreux facteurs : le budget principalement, mais aussi la météo, le matériel, la motivation,… Si tous les facteurs sont réunis, nous souhaiterions poursuivre notre aventure avec un tour d’Europe du Nord avant de rentrer.

Etait-ce votre premier voyage en vélo tous les 3?

Oui. Nous avions déjà fait l’expérience de petits voyages à vélo mais n’avions pas encore de chien (Timothée en Nouvelle Zélande pendant un mois et demi puis nous deux en Tasmanie pendant deux semaines). Et c’est finalement Lupo qui nous a fait repartir en vélos. Cela nous semblait le meilleur moyen de partager le voyage avec lui.

 

Quels documents et vaccins avez-vous eu besoin pour traverser les différentes frontières avec Lupo?

Jusqu’à présent et aussi surprenant que cela puisse paraître, nous n’avons eu besoin que de son passeport européen avec le vaccin anti-rabique à jour. En théorie le passage des frontières hors Union Européenne est bien plus compliqué. Il exige de fournir un certificat de bonne santé rempli par un vétérinaire du pays frontalier et contre-signé par le ministère de l’agriculture ou une sous-branche. Parfois même, il faut avoir été dans le pays depuis au moins 21 jours pour pouvoir réaliser ce document. Il est ensuite valide 3 à 5 jours, délai pour passer la frontière du pays suivant… Heureusement, rien de tout ça ne nous a été demandé (car il est compliqué à vélos de faire ces démarches) et nous avons traversé 8 de ses frontières ! Franchir les frontières terrestres est en fait très facile.

Comment Lupo vit le voyage et les kilomètres parcourus?

On ne pourra jamais réellement connaître son avis mais tous les signes montrent qu’il est heureux. Il ne demande qu’à courir dès que nous reprenons les vélos tous les matins, et s’est aussi très bien adapté à sa place à l’arrière lorsqu’il est fatigué ou que la route n’est pas adaptée. Outre le vélo, nous avons vite réalisé que nous devons veiller à passer du temps avec lui pour jouer et faire du dressage : des activités qui permettent plus d’interactions. Avec l’entraînement, il peut maintenant courir sans problème 40km par jour lorsque les conditions sont bonnes.

 

Combien vous a coûté le matériel de voyage (vélos, charrette, sacs)?

L’investissement de départ est assez important par rapport aux dépenses pendant le voyage.  Les vélos, les sacoches et la charrette uniquement ont coûté 2300€. Mais le budget global pour l’équipement s’élève à environ 4500€ (nous avons dressé une liste détaillée sur notre site, pour nous et Lupo, ici). https://tilipo-a-poils-a-velos.weebly.com/equipement-et-depenses.html

 

Où dormez-vous ?

Nous campons la plupart du temps et Lupo dort dans l’abside de la tente. Il nous arrive de nous faire inviter, dormir dans des auberges, des hôtels ou des yourtes. La place du chien est alors très variable (dans le dortoir avec nous, dans le jardin attaché ou non, dans le garage…).

Campement en Italie

Rencontrez- vous des difficultés ?

Nous dirions que la plus grosse difficulté est la relation avec les autres chiens que nous croisons. Difficile de trouver des copains pour Lupo. La plupart des chiens n’ont jamais été sociabilisés ou sont très territoriaux. Il n’est donc pas rare que Lupo se fasse chasser, courrir après ou même sauter dessus lorsqu’on croise un chien. Nous devons donc être sans cesse attentifs et prêts à réagir…Nous avons toujours sur nous des cailloux, un bâton, et des clac-doigts (petits pétards) pour les effrayer si besoin.

Heureusement nous tombons parfois sur des chiots encore inoffensifs ou des chiens sociables qui acceptent de jouer un peu.

 

Racontez nous une anecdote sur ce début de voyage ?

Au début du voyage nous avions une charrette pour Lupo. Pendant 6 mois donc, il avait adopté cette niche ambulante. Mais en Géorgie, nous avons pris notre premier train et il a été difficile de convaincre le personnel de nous faire monter avec tout notre « bazar »…  Cela risquait de se reproduire, nous avons donc décider de renvoyer la charrette en France avec quelques affaires et avons aménagé une nouvelle place pour Lupo, sur le porte-bagages de Timothée !

Nous sommes très contents de ce changement, les montées sont bien plus faciles et Lupo s’y est bien adapté. En plus, cela fait d’autant plus d’effets auprès des locaux et au passage des frontières ! Il est souvent pris en photo et fait sourire quand il saute tout seul à sa place.

 

Pour le moment, quel est votre meilleur souvenir ?

La région du Cappadoce en Turquie. Nous faisions chaque jour une nouvelle découverte, une cathédrale creusée dans des falaises, un grand canyon, des villes souterraines, les vallées toutes plus belles les unes que les autres. Lupo, trop curieux, a manqué de peu de tomber dans le puit d’une ville souterraine mais nous l’avons rattraper de justesse et il a fini la visite en laisse. Nous avons passé plusieurs jours au centre du Cappadoce, super bien accueillis par des hôtes Warmshower (le couchsurfing des cyclotouristes), et visitions la région en scooter. Le clou du spectacle fut le décollage et le vol de centaines de montgolfières au lever du jour… un moment féerique.

Dans les villes souterraines

Quel pays a été le plus petfriendly pour le moment ?

Difficile à dire… nous avons traversé beaucoup de pays où il y a des chiens errants plus ou moins bien traités, et des chiens domestiques considérés comme des chiens de garde uniquement. La relation avec l’animal en général n’est pas du tout la même que chez nous : ils sont des outils avant d’être des compagnons. Nous avons donc plutôt vu le côté unfriendly

Disons que c’était l’Ouzbékistan et la Turquie, mais surtout parce que les gens étaient très accueillants avec nous, et donc avec Lupo. Une fois la méfiance passée, une petite démonstration de dressage, il a été assez facilement accepté avec nous dans les hôtels, chez nos hôtes, caressé par les enfants…

Caresses au Kazakhstan

Y a-t-il eu des lieux interdits aux chiens?

Quelques-uns oui. C’est particulièrement en Grèce que cela nous a marqué. Les chiens sont interdits sur tous les sites touristiques, alors que les chiens errants y entraient à leur guise. À contrario, ils étaient autorisés partout en Turquie, un vrai plaisir ! Et bien sûr ils sont interdits dans tous les lieux de culte, mais nous avons pu le laisser sans problème à l’extérieur le temps des visites.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui hésitent à faire un très grand voyage avec leur chien?

Considérer le comme un membre à part entière de la famille et donc du voyage. Regarder  les côtés positifs plutôt que les contraintes. Adapter le type de voyage aux capacités physiques de votre chien, car même s’ils sont des animaux robustes et surprenants par leur adaptabilité, tous ne peuvent pas courir 40km par jour.

Penser à l’équipement technique selon la destination et les conditions météo. Par exemple, pour Lupo, les baskets pour les sols trop chauds ou abrasifs et le gilet rafraîchissant pour les grosses chaleurs ont été indispensables pour nous.

Adopté par nos hôtes Ouzbeks

Comment peut-on faire un geste pour vous aider dans ce voyage ?

N’hésitez pas à nous suivre et à laisser un petit commentaire, ça fait toujours plaisir ! Pour ceux qui le souhaitent et le peuvent nous avons aussi mis en place une petite cagnotte en ligne pour nous soutenir financièrement dans ce projet. Comme nous le disions, la suite du voyage dépend particulièrement du budget.  La cagnotte est directement accessible sur : https://paypal.me/pools/c/83utP4tGcg

Sur quel site peut-on vous suivre ?

Pour nous suivre et avoir plus d’informations sur notre voyage, nous avons un petit site avec une page dédiée « dog trotter », et nous postons très régulièrement des articles sur la partie blog : https://tilipo-a-poils-a-velos.weebly.com.

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article:

  • chien Kirghizistan

Sur CécileMsq

Rejoignez-nous sur mon profil Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge